lundi 28 mai 2012

quelqu'un d'autre


Il y a des gens qui voudraient d'être quelqu'un d'autre. Une autre femme, un autre homme...Cet après-midi, alors que j'attendais le funiculaire, un type m'a dit qu'il aimerait être...
mon vélo.

5 commentaires:

  1. oui,j'y ai droit moi aussi,c'est un peu:"laisse-moi devenir ton vélo,l'ombre de ton vélo",merde!les mecs disent n'importe quoi pour tenter d'emballer...

    Une vélocipèdiste affranchie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et oui...
      à vélo, je pratique le NAFOUT. Souverain...
      Utile aussi en cas de sens interdit inopportun.
      En revanche,en cas de crevaison, le NAFOUT ne sert à rien.

      Supprimer
    2. Chère Pantoise Fardée,le caractère explicitement sexuel de la chose-subtilement (? )exprimée- n'aura échappé à personne...le vélo est un sextoy comme un autre et la poésie se niche partout...le NAFOUT en est une bonne illustration...
      Bidulus (pédalez, pédalez, il en restera toujours quequ'chose)

      Supprimer
    3. en effet, il ne m'avait pas échappé, pas plus qu'aux visiteurs...mais vous êtes le seul à trouver malin (subtil?) de le souligner.

      Supprimer
  2. J'aimerais vous transporter, c'est plutôt mignon ;)
    Florence

    RépondreSupprimer