mardi 22 mars 2011

tangerine dream


Sur la toile, on voyage. On peut visiter des villes, sans devoir prendre de billet. 
Mes choix sont orientés: je vais où l'on m'a raconté. Ce soir, au sud.


Aujourd'hui, il pleuvait.
A l'heure bleue, 
le détroit devient violacé. 
Dehors, on prend le thé.
Pour conter les péripéties, 
d'une aventure sans danger,
j'irais, j'irais bien goûter, 
les oranges amères de Tanger.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire