lundi 21 mars 2011

raining men


Quand on a perdu l'idéal, 
que l'homme qu'on aime s'est fait la malle
y aurait peut-être une solution, 
pour faire une reconstitution:

Pour satisfaire ses appétences, 
rassembler toutes les compétences,
ratisser large et pas d'mander
ce qu'un seul devrait vous donner.

Ce s'rait doucement immoral
mais après tout, où serait l' mal
à bousculer les conventions
en donnant dans la collection?

Y aurait qu'un blême et pas des moindres
qui trop vite viendrait à poindre
c'est qu' finalement, et c'est navrant,

ça compliquerait l'emploi du temps.

4 commentaires:

  1. Il est vrai que le temps n'est pas extensible mais que l'amour est sans limite...
    Alors il peut contrebalancer, sans difficulté, un emploi du temps fort chargé... L'homme d'hier

    RépondreSupprimer
  2. :-) Fayot !!

    Soit! Que pleuvent alors les hommes d'hier, demain, et de la semaine dernière !!

    RépondreSupprimer
  3. Sinon il y a Dieu... Il est Amour, plénitude et finitude.
    Rentre dans les ordres Soeur Framboise plutôt que de chercher l'immoralité.
    Dans ta cellule le temps te paraîtra alors hyper extensible et ton emploi du temps un peu mou.
    Amen.
    O.P

    RépondreSupprimer
  4. Plénitude, Amour, Finitude.....PAF:

    bibard, cuitard, ivrogne, outre à vin, pochard, poivrier, poivrot, sac à vin, saoulard, soûlard, soûlaud, soulographe, suppôt de Bacchus.
    ouaipe ce serait mou chez dieu.

    RépondreSupprimer