jeudi 10 mars 2011

O

Je m'appelle O., j'ai 46 ans. Ni beau, ni laid, mince, grisonnant. Je porte des lunettes. Mon élocution est lente. Je m'exprime avec précision. (Pince-sans-rire?)

Je cherche à reconstruire ma vie. J'ai divorcé en 2006. Il m'a fallu plus de deux ans pour me sentir mieux. Hygiène de vie correcte, je n'ai jamais fumé et je consomme peu d'alcool .Je suis tombé malade, j'avais une gêne dans la gorge, des difficultés à déglutir: j'ai eu peur. Nous avons tous un peu peur de ça, n'est-ce pas?
Pas de cancer, on m'a opéré, et me voilà. En peine forme en somme.
  
Je suis né dans le Berry. J'allais au lycée à Bourges, en train. C'est là que j'ai rencontré ma femme. Dans le train.
Nous avons eu deux enfants. Pendant le temps qui leur est consacré, _la garde alternée, un week-end sur deux_ je souhaite qu'ils se sentent bien. Eux-mêmes aspirent à retrouver un peu de la quiétude d'un foyer. Ma fille aînée de 21 ans termine ses études de commerce dans la banlieue parisienne. Après notre séparation, nous avons vécu deux ans tous les deux, comme une sorte de couple. Elle a beaucoup changé maintenant. Sa manière d'être, son look.
Mon fils a 17 ans, prépare un bac Pro et travaille peu. Il vit, en principe chez sa mère, mais a choisi l'internat. Il ne s'entend pas avec son beau père. J'ai du le récupérer aujourd'hui. Ce n'était pas prévu. Voilà pourquoi je suis en retard. Je dois le retrouver dans une heure. Il est un peu comme moi. Féminin. On ne sait pas encore quelle sera son orientation sexuelle. Difficile à dire. Il semble à l'aise avec cette question. Il fera comme il voudra.

J'ai rejoint la région Lyonnaise dans les années 90 pour des raisons professionnelles. Je suis cadre dirigeant. J'ai fait une école de de commerce, puis j'ai occupé tous les postes possibles. J'ai bourlingué de la gestion à la direction. Avant ma séparation, je gérais sept entreprises. Je n'ai plus les mêmes attentes dans mon travail, et j'occupe aujourd'hui une fonction moins exigeante. Moins stressante également. J'ai relativisé mon investissement professionnel.

Je déteste la vulgarité. Ce n'est pas l' apanage des femmes. Elle réside dans l'attitude plus que dans l'apparence. Le manque d'écoute, le non respect de l'autre sont vulgaires. 
Depuis ma séparation, j'ai eu plusieurs histoires avec le site de rencontres. Ces personnes n'étaient sans doute pas prêtes. On veut souvent aller trop vite après. J'entretiens encore des amitiés. L'une de ces femmes avait beaucoup de difficultés. Elle a pris beaucoup de mes forces, mais je pense l'avoir beaucoup aidée. Depuis, elle a rencontré un homme et a eu un enfant qu'elle n'espérait plus.
Mes derniers films marquants? "Incendies". Ce film parle sans doute plus aux femmes. "Black Swain" m'a éprouvé. J'ai souffert avec Nathalie Portman. Je suis un homme d'empathie.

Ma mère est catalane. Voilà pourquoi, sans doute, je me passe difficilement de la mer. Et vous? Il y a des vagues sur vos photos. Plusieurs années durant, j'ai pratiqué la voile. J'ai possédé un bateau.

Les femmes déplorent mon manque d'enthousiasme. Je suis tout simplement calme. Pas blasé. Mes exaltations ne sont pas visibles, il faut me connaître pour les déceler. J'ai commencé le saxophone; mes progrès me procurent du plaisir et, peut-être, de l'excitation. La compétition ne m'intéresse pas, mais j'ai besoin, régulièrement, de défis. Confronté à une personne brillante, j'ai besoin de savoir si je pourrais faire mieux. Cette inclination explique ma carrière. Là dessus, ma femme ne m'a pas suivi.

Bigard est vulgaire, lui aussi. Mon humour n'est pas toujours compris.

Ma femme était très sportive. Mon activité physique restait régulière, mais modérée. Je suis en pleine santé. Elle a collectionné les ennuis. Infarctus il y a cinq ans. Sa maladie est orpheline. Elle va très bien maintenant.

Elle m'a quitté pour l'ambulancier.

4 commentaires:

  1. "Black Swain"

    mais keskedonckun : back swain ?

    c'est une chimère issue d'un swine et d'un black swan

    un cochoncygne quoi !! ( je sais pas pourquoi ce film ça me dit rien, j'aime pas les tutus)

    RépondreSupprimer
  2. Soyons honetes. Black swan c'est pour les tordu de Starwars qui sont ravis de retrouver la misse peu habillé. Malheuresement le plaisir s'arret la.
    Les americains trouve que ca fair de l'art. Mais on peu trouvé de la fesse ailleurs. Bravo a ceux qui on reussi a lire jusquau bout ce texte,pas le mien bien sur, le text du bonhomme qui apprécie Mme Portaman deguisé en danseuse. Je soupçonne pourtant qu'il a d'autres idées a ce qu'on pourrait faire avec les plumes d'oiseau rare.

    RépondreSupprimer
  3. Oui.il a dit Black Swain. C'est suspect,car il parle anglais.
    l'oiseau rare c'est sa meuf, enfin son ex, un esprit d'à propos pareil, je tire mon chapeau.

    RépondreSupprimer