mardi 12 octobre 2010

liberté chérie

De ma jeunesse anarchiste, j'ai gardé le côté libertaire. Quand je me suis reproduite, j' ai trouvé les limites. Je suis devenue démocrate. On ne fait pas ce qu'on veut, pour ménager les autres. C'est vachement plus dur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire