vendredi 10 septembre 2010

28 trois rêves

Le premier, c'était deux semaines après. Il sonnait à la porte. J'ouvrais, et je le faisais entrer. Le regardant, je me demandais s'il avait l'air en vie ou pas. Il ne ressemblait pas au cadavre que j'avais vu au funérarium. Il était tout à fait normal pour un mort. Il voulait rester. Je lui disais que non,  que cela ferait trop mal aux enfants, puisque nous savions bien qu'il n'était plus vivant. 

Le second rêve, près d'un an plus tard. Il revenait. Nous étions émus et contents. Il fallait reprendre notre vie. C'était un problème. Personne ne nous croirait.  Nous avons décidé de partir très loin, tous les cinq, pour vivre ailleurs, sinon on nous poursuivrait. Il fallait quitter tous les autres.C'était interdit de vivre avec un homme mort.

Le troisième, c'était hier. Il revenait encore. Nous étions dans une pièce un peu sombre. Il s'est assis sur le lit, adossé aux oreillers. Je ne crois pas que c'était chez moi. J'ai enfoui ma tête dans son cou,  l'émotion me remplissait, c'était presque trop. J'ai appelé un ami à travers la pièce pour qu'il vienne le saluer, il est entré et je lui ai demandé "est ce que tu le vois? il est là! dis lui bonjour! Dis moi, n'est ce pas que tu le vois. Dis le moi s'il te plait." Il a quitté la pièce sans rien dire. Puis j'ai appelé ma mère, pour lui annoncer son retour, elle a passé sa tête à travers la porte, est vaguement entrée. "Tu le vois?" Elle n'a pas répondu, elle est venue l'embrasser, mais j'ai vu qu'elle faisait semblant.

1 commentaire:

  1. cette nuit en rêve
    corps décharné
    tu me disais
    j'arriverai bien
    à faire une petite descente encore
    à skis de fond
    puis tu te levais
    tu étais soudain vêtu
    comme les hommes du désert
    tu errais dans le garage
    ne regarde pas me disais-tu
    je te cherche un cadeau
    je veux te laisser
    un cadeau

    RépondreSupprimer