dimanche 12 septembre 2010

chanson de toile...kakie

Avant d'être en soins palliatifs, mon pote Manu écrivait des poêmes. N'en comprenant pas le quart, je vous livre un des plus faciles. Lisez, la gloire n'est jamais posthume.


chanson de toile...kakie
(à blaise)

Il était un petit para
pari para paradu
il était un joli para
rose et piquant comme un radis

un soir de parade il me dit
pari para paradu
au fond d'un vieux rade il me dit
qu'il part demain pour Bassora
(ô dous tems dous tems des croséades!)

Qui parierait qu'il reviendra
pari para paradu
Radieux et rond comme un dieu Râ
(moi qui adorais ses cheveux ras
ses yeux vairons ses fessiers drus
Quand cuits nous disions des mots crus
Cui Cui)

Et jamais il ne reparut
pari para paradu
n'onques plus ne reparaîtra
de sa lointaine Bassora

une bombe l'aurait ravi
para pari paradu
le délicieux petit para
rose et piquant comme dans la vie

tous paradis sont-ils perdus?
pari para paradu
et tous paris aussi pardi?
S'est-il trompi? trompu?

ô dous tems dous tems des croséades!


1 commentaire:

  1. Bravo Manu! pandi panda pendu... c'était donc aussi un clin d'oeil? Courage à toi et à manu, que je ne connais pas.

    RépondreSupprimer