samedi 14 août 2010

pas de bras



De loin en loin, elle recueille, dans ses draps, des naufragés qui ne s'enlacent pas tout à fait. Au matin, ils partagent un café, bon ou mauvais. Ils parlent, mais leur temps est compté: ils font des résumés. 

Ils s'acquittent, ensuite, d'un court baiser en X, jamais humide, qui veut dire on verra. L'amitié amoureuse n'a pas de bras. Elle n'a pas non plus d'agenda. Discrète, elle tient l'intime dans un vase étroit. Si elle s'éteint, c'est sans drame. Elle n'aime pas le fracas. C'est pour ça qu'elle est là. Certains le savent, d'autres pas. Certains nagent, d'autres se noient.

1 commentaire: