jeudi 15 juillet 2010

l'homme, Madame Tom-Tom et moi


Un voyage de retour.
De gauche à droite, l'homme, Madame Tom-Tom et moi.

J'aime l'art, incertain, du copilotage. J'aime les cartes, je suis comme ça. On y voit  les reliefs frisés, les zones boisées, les crêtes arides, les taches azur des étangs. On trouve des noms bizarres, des hameaux perchés, minuscules, qu'il faut , en première, mériter. Je voudrais parfois frissonner, le long d'étroits bas-côtés . Plonger, nous perdre, dans l'abîme de gorges confidentielles. Dans les plis, cachés, je devine des sentiers.
Les rubans rouges m'ennuient.
Mais  l'homme écoute Madame Tom-Tom. Tenez la gauche. Sans fin, la plaine.  C'est elle qu'il croit, pourquoi ? Madame Tom-Tom, qu'est ce qu'elle a que je n'ai pas? Ni seins, ni fesses. Juste une voix. La mienne n'est plus là. Madame Tom-Tom a le sang froid.
Tenez la gauche. On pourrait musarder? Je retrousse, un peu, ma jupe de papier. Du doigt, j'effleure, en virgule, une strie bleutée. Il faudrait déraper. L'homme est tout près. J'ai chaud, ma jambe est bronzée.Tenez la gauche, et c'est tout droit. Tenez la gauche. Pourquoi on s'arrête pas? Perdre les pédales, se frotter la glissière, rouler dans les betteraves. Tenez la gauche. Madame Tom-Tom n'est pas si bête. Madame Tom-Tom a le coeur sec. Parfois, elle dit un mot, comme ça, pour meubler. Et l'homme regarde loin, loin devant, suivant les pointillés. Des heures, des heures de plaine, tenez la gauche. Des heures, et puis la nuit. Madame Tom-Tom n'a pas sommeil. Des heures, des heures de nuit.
Et puis soudain, brutalement... Virage à droite imminent. Madame Tom-Tom est un tyran. Ca y est, c'est maintenant. Je penche la tête vers la bretelle. Sur mon épaule,  l'eau ruisselle. Voilà, je suis chez moi.
C'est la fin de l'histoire.
Et l'homme s'éloigne, tout droit, avec Madame Tom-Tom.


*Tom Tom, portable GPS car navigation systems

Partager

4 commentaires:

  1. C'est dramatique... Et très beau. J'ai toujours hésité à m'équiper d'un GPS, je crois que j'ai bien fait.

    Oreilles Pointues

    RépondreSupprimer
  2. d'ailleurs les tom tom c'est nase

    moi je préfère les Daniel Elena


    titoo

    RépondreSupprimer
  3. avant les GPS on s'engueulait par ce qu'on n'arrivait pas a lire la carte. Maintenant on s'engueule parce que on n'arrive pas a comprendre le GPS. La voiture est fait pour se déplacer, pas s'entendre. Quel crétin l'autre, il n'a pas bien regardé à droit. Que des belles fruits à déguster. Veloman

    RépondreSupprimer