lundi 24 mai 2010

Bleu

Ce que j'avais gardé d'abord, c'était la voix.
Puis, très vite, la seconde fois, le regard. A chaque fois je me souvenais du regard.
En rentrant chez moi, j'en restituais la netteté, puis je me disais:
 "Mais quelle couleur?"
J'oubliais toujours la couleur. Claire, ça, c'était sûr, mais quoi?
Cet après midi il est assis en face de moi. Il y a de la lumière, il me parle et je regarde son visage.
Entre deux phrases, je m'interroge: "Alors au fait, est-ce-qu'il est beau?"comme on m'a demandé hier soir. Oui, en face de moi il y a un  très beau visage.


Ce soir, pour la première fois, je peux recomposer l'ensemble.

Je m'en souviens, et pourtant, je ne le connais pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire