lundi 5 avril 2010

chap 22 putains de madeleines


Il fait beau.Mon fils revient du garage dans lequel il a grenouillé toute l'après midi. Il remonte, content, avec deux morceaux de tissu, un vert et un orange. Des imprimés type soixante dix. Ravi, il décide de les accrocher dans sa chambre. Pas moyen de lui dire que je ne veux pas les voir.

 Bordel. Je n'avais pas tout jeté.

Je me demande si dans quelques temps ces tissus pourront m'être indifférents et je me dis que c'est finalement une bonne chose de les avoir sous les yeux.


*chap 2 avant le gong

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire