vendredi 22 janvier 2010

MADAME DEDE

Plus maille qui m'aille.
J'ai la moutarde au nez, mes collants sont ruinés.
Vite, filer chez Dédé. Le petit luxe de janvier. Douze minutes de plaisir.

Madame Dédé est une matrone que la viscose agresse. Madame Dédé nage dans la soie, le coton égyptien, le cachemire. L'œil vif, par dessus ses lunettes, Madame Dédé me considère. Mes pompes sont éculées, et personne ne les cire. La poche de ma veste est trouée. Son regard baisse, se fixe. Je la devine: "On n'y met jamais ses clefs." Madame Dédé soupire, rajuste son étole pure laine, l'air de dire "chez moi, rien que de la qualité". Je tire la première.
_"Je voudrais des collants solides".
Madame Dédé s'éclaire. Elle est à son affaire. Le bas qui grésille, c'est Elle. A côté les bretelles. D'un geste, elle m'invite:

_"Touchez".

J'ai la main fine. Elle apprécie. Allonge la pédagogie.
_"A votre âge, pas de fantaisie. Du classique." Moi aussi, j'apprécie.

_"Ce qui compte, c'est la Maille. Voyez".

J'effleure, je caresse, j'enfile. Sur le dos de la patte, j'étire. Madame Dédé frissonne. Je frôle, j'examine. Elle attend. J'hésite. Trop mat, trop opaque, trop satiné, trop fin, trop brillant, trop fluide. Je mélange les résilles. Je compare, je m'égare... je suis dubitative.
C'est le moment. Madame Dédé lève le sourcil, disparait.

_"J'ai ce qu'il vous faut. Il vient de sortir":     Subtilité

Je me rends à son autorité. Madame Dédé décolle :

_"SUBLIME".

C'est vrai.

Subtilité 15 coûte un bras, mais fait la jambe féroce.


4 commentaires:

  1. Porte les bien, comme tu sais faire.

    RépondreSupprimer
  2. de la belle ouvrage ! pas une maille qui file, de la couture parfaite.
    ça c'est du beau texte.
    (on me dit que Madame Dédé, c'est pour dire la boutique D.D. ... en plus, c'est instruisant, comme histoire)

    RépondreSupprimer
  3. Enfin un critique littéraire.J'exulte!n'empêche que subtilité 15 faudra que je teste.Comme ce blog n'est pas un reality show vous n'aurez pas de compte rendu... enfin si ça marche pas... rendez vous au Florilège!

    RépondreSupprimer
  4. On pourrait en faire un court métrage, le texte en voix off, parce qu'il est souple et léger; et en image, un long travelling sur la démarche de la nouvelle féline, sûre d'elle et de soi(e).
    - Oreilles pointues, alias DD

    RépondreSupprimer