mardi 29 décembre 2009

PETIT MANUEL TRES TRES SUBVERSIF

-->




Ce manuel est dédié à ceux qui ont résisté, résistent ou résisteront. A l’heure où j’écris ces lignes, je suis peut-être perdue. La chose m’a reprise dans son sein glacé ; après des années de lutte, elle savait que j’étais affaiblie. Nous sommes infiltrés. Ceux en qui je croyais m’ont trahie: chez eux, j’ai trouvé les clefs et j’ai compris qu’ils s’étaient, eux aussi, et sans doute malgré eux, rendus complices de la bête immonde, celle dont personne ne peut prononcer le nom sans courir un grand danger. Pour qu’elle ne puisse pas nous entendre, nous l’appellerons


IK


Nous avons peur.

Nous avons froid.

Nous n’avons pas le choix.







IK EST PARTOUT
IK est en nous


IK sait avant nous que nous avons conçu le petit dernier, que nos chaussettes sont sales et orphelines, que nos torchons côtoient nos serviettes, et que nous avons encore perdu cette putain de fiche de paie de décembre.

IK sait tout


IK aime les jeunes
Parce qu’ils n’ont rien dans la courge

IK aime les pauvres
Parce qu’ils sont nombreux

IK aime les couples
Moi non plus



Chaque fois, IK revient nous chercher et nous le suivons dans son antre. Et IK nous endort. Et IK nous enfume.


IK NOUS CHANGE LA TETE


Nous le suivons tous, puis nous attendons dans le froid.
Longtemps. Et IK nous ouvre ses portes et nous n’avons plus d’autre choix que d’entrer. Nous ne savons pas pourquoi, mais nous devons être les premiers. Nous sommes si nombreux, et nous sommes oppressés. Nous avons oublié ce qui doit, une nouvelle fois, nous arriver. Alors IK envoie ses valets qui nous font boire et manger. Et de nouveau, nous ne pouvons pas refuser. Et de nouveau, nous ne pouvons pas lutter. Ils ouvrent leurs griffes de métal et nous sommes aspirés dans la grotte…

Nous avons bu, mangé et bientôt


Ça tourne, ça tourne,
Et nous tournons, tournons


TOUS DANS LE MEME SENS


Je vois un homme fendre la foule et s’enfuir. Il disparait vers la gauche. Ça me fait mal car je sais qu’il est fichu; il croyait s’échapper...Il a pris le raccourci cuisine. C’est fini.

Nous n’y pouvons rien



IK nous dit que c’est facile

IK nous dit ce qu’il faut faire

IK nous dit ce qui est beau





IK VEUT NOTRE BIEN







IK nous fait dormir

IK nous fait manger

IK nous fait travailler





IK VEUT NOUS FAIRE




RANGER


Mais cette fois, nous n’en pouvons plus.




Tournons dans l’autre sens
IK a horreur de ça


Expédions nos Expedit
Brûlons nos Faktum
Chions dans nos Bönde


Foutons le bordel
dans nos étagères Billy
Mettons-y des vrais livres
IK ne sait pas comment sont les vrais livres
et qu’il y a des choses imprimées dedans


et surtout, devenons très vite


SEULS
RICHES
ET VIEUX



IK n’a rien prévu pour les vieux.
Ca le tuera.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire