lundi 28 décembre 2009

préface : PETIT LEXIQUE A L'USAGE DES VEUVES*



Absence
TOTALE ; dans le cas contraire, consultez.

Anti- dépresseurs
C’est vous qui voyez. Voir Nafout

Amis, Amies 
Matériel de survie
Amis : ne pas confondre avec Hommes

Apitoiement
Comportement honteux, mais nécessaire ; voir Lit
Possible en présence de Famille.

Assurer 
Comme une bête sauvage.

Bière
Généralement employé au pluriel.
Breuvage permettant de rendre vos turpitudes drôles, et, dans l’idéal, intéressantes, potentiellement générateur d’Hommes. Voir Amis, Amies
« se mettre en bière » : au plus que pluriel.

Bilan
Vous verrez ça à vos propres Obsèques

Blindage
Syn. résilience

Bricolage
Activité désagréable, non rémunérée, conséquence de Deuil

Caddie
Objet remplaçant efficacement l’objet du Deuil au marché ; malheureusement inexploitable pour Bricolage.

Café
Bref instant de socialisation visant à sortir du marasme matinal pour démarrer la journée
A relier à Travail. Voir Amis, Amies, Georges

Ça va ?
Ça baigne

Célibataires
Catégorie à laquelle vous refusez d’appartenir, malgré les tentatives d’assimilation.

Chaleur
Cause qui a pour effet d’élever la température, de dilater, fondre, volatiliser ou décomposer un corps. Larousse.
Vu comme ça, mieux vaut s’en passer.

Compte bloqué
Assiette surnuméraire posée par erreur sur la table au moment d’un repas.

Condoléances
« lettres de condoléances » certaines, lues à haute voix, feront hurler de rire vos enfants.

Conseils
Prodigués par votre Entourage. Nafout, sauf si à votre demande.

Consommation
A bannir de vos activités.

Destruction
Ruine totale.

Désaffection
Voir dégâts collatéraux . Disparition subite ou progressive de personnes, qui l’expliquent par un intense surmenage.

Deuil
Interminable machin casse pieds. Voir Travail, Dégâts

Dégâts
Vous ne les mesurez pas encore
« dégâts collatéraux » : voir Perceuse.

Décisions
Va falloir en prendre ; en fait, toutes, et fissa.

Divorcés (es)
Syn : séparés (es). Catégorie pleine d’Empathie, ayant pour sale habitude d’assimiler votre situation à la sienne. Et de conclure que vous avez du bol de ne pas avoir foiré votre couple. Ouais, mais vous n’avez pas non plus la garde alternée.

Don
« don d’organes » : déchaînement de votre libre arbitre.

Draps
« sales draps » : oui, il faudra les changer un jour.

Ecoute
Mauvais moment à passer.

Empathie
stratégie d’évitement de l’écoute.

Enfants
Principal motif de Travail.

Entourage
Magma qui a des idées sur tout. Et en fait part.

Epanouissement
Tendance de vos vêtements à la dilatation.

Eternité
Bocal de formol.

Etlesenfants
Pour faire court, répondez que ça baigne, même si vous n’en savez foutre rien.

Famille :
Entreprise de compassion. Exploitable pour Enfants

Fatigue :
Grosse.

Formulaires
Mettez que vous êtes veuve, ça en jette.

Georges
« Georges Clooney » Voir Café

Gueule de bois
Avec son corollaire Apitoiement, conséquence de Bières

Hommes
Objets virtuels, pas rassurants du tout.

Homosexuels
Amis ne tolérant aucune confusion

Imbéciles 
Généralement au masculin, mais pas exclusivement.
Prodiguent éventuellement des Conseils.
Malheureusement pas virtuels, souvent empathiques.
A découvrir dans Entourage pendant Deuil

Injustice
Oubliez ça tout de suite

IML
« institut médico-légal » : Ou l’on découvre les vertus hilarantes d’une autopsie, en croisant une cinquantaine de carabins.

Internet
Réserve d’ Imbéciles.

Jarrive
Syn : « amène-toi tout de suite »
Utile réaction d’Amis, Amies, et présage de Bières

K
Non, vous n’en êtes pas un, même si vous aimeriez

Kilos
Balancez votre balance ; voyez Entourage

Lassitude
A traquer pour ne pas perdre votre matériel de survie

Lit
Immense Vortex, généralement humide

Mariage
Tradition surannée, utile uniquement en cas de décès, mais à contracter avant pour optimisation.

Matelas
Objet utilitaire, beaucoup trop grand.

Miroir
Débarrassez-vous du vôtre, votre Entourage se charge de tout. Voir Nafout.

Mouflets
Trucs qui vous font démarrer la journée en rigolant en l’absence de Café.

Nafout
Onomatopée à utiliser en présence de Conseils.

Nuits
Longues.

On s’en jette une
Voir Amis, Amies.

Obsèques
Occasion unique pour vous de faire de la scène ; prenez votre anti-cernes

Optimisme
8 veufs sur 10 se remarient dans les deux ans, 2 veuves sur 10 se remarient dans les deux ans…
Alors 8 veuves sur 10 s’éclatent pendant au moins 2 ans !

Oraison
« oraison funèbre » : résumé pour les retardataires.

Patafix
Alternative au bricolage, ou  combinable avec Perceuse. Ne convient pas en joint d’évier.

Peine
Syn. : sanction. Mais puisqu’on vous dit que vous n’avez rien fait de mal !

Perceuse
Outil bruyant permettant de faire passer la lumière au travers d’une paroi opaque.

Perte
« perte sèche » privation d’un bien sans compensation, ayant pour conséquence un excès d’humidité.
« perte d’identité » Quoi que vous fassiez, votre Entourage vous reconnait.

Phénomènes
« phénomènes paranormaux » pannes multiples d’ appareils électro-ménagers expliquées par Entourage par la proximité du décès.

Photo
Accessoire à coller sur la face de la paroi opposée à l’intervention de la Perceuse.

Piscine
Demande fréquente de la part d’Enfants. Résistance possible.

Pourquoitupleures
Question parfois posée, à votre grande surprise, par vos Enfants ; dites vous donc que pour eux, ça baigne.

Première
« première fois » : réitération d’une même action, qui n’est pourtant plus tout à fait la même.

Psychiatre
Entité silencieuse, mais rémunérée, dépourvue de Chaleur, assise dans un fauteuil confortable.
C’est vous qui voyez. A relier éventuellement à Consommation pour voir plus vite.

Q :
Activité virtuelle principale, non rémunérée. Facile, je sais.

Quête :
Sonnante et trébuchante, dans votre boite aux lettres quelques temps après les Obsèques
Voir Consommation une dernière fois.

Refaire
« refaire ta vie » : expression rassurante qui confirme que vous avez raté la vôtre.

Relativisme
Théorie philosophique, fondée sur la considération des catastrophes possibles mais non advenues.

Remplacer
« le remplacer » : à la forme négative, expression qui sera régulièrement utilisée pour vous larguer. Très raffiné et fort signe d’empathie.

Reconstruction
Fait suite à destruction. Peut enfin débuter quand toutes les premières sont devenues des deuxièmes ?

Résilience
Résistance d’un métal aux chocs. Enfin la vraie définition, merci Larousse.

Rien
Non, rien, j’aime pas Edith Piaf. Voyez plutôt Tout.

Sexe
En cas d’absence totale, voir Sport

Sivousavezbesoindekoikeusseussoi
Dites le tout de suite, vous ne les reverrez pas
Syn. : appellesquandtuveux

Somnifères
Alternative à Sport.

Sport :
Seule activité capable de transformer un Lit en Matelas.

Temps
Truc proposé par l’Entourage en cas d’Apitoiement.

Téléphone
Sonne rarement le soir ; si c’est le cas, voir Famille ou Imbéciles.

Tout
« tout ce qui ne tue pas rend plus fort » : Comptine du soir.
Peut-être, mais pas tout de suite ; enfin ça dépend, j’ai mangé des crêpes, j’ai pris 500 grammes le lendemain.

Travail
Large plage de temps quotidienne permettant de vous plonger dans le Vortex.
« Travail de deuil » : activité non rémunérée aux tâches indéfinies. 

TRI
Tarissement de vos Réserves d’ Indulgence.
Voir Désaffection, Entourage, Imbéciles.

Urne
Objet de mauvais goût.
Ouverture facile au moyen d’un tournevis cruciforme, préliminaire de Bricolage.

Voisins
Groupe jusque là indifférent, voire agressif, pour qui vous êtes devenu soudainement quelqu’un de bien parce que vous en bavez. Possible exploitation pour Bricolage ?

Volupté
A se plonger dans le Vortex

Vortex
Phénomène d’aspiration mentale récurrent à durée indéterminée.

Wahouhhh !!!
Le veuvage, ça décoiffe.

ZERO
« compteurs à zéro » : ben non là, faut pas rêver.

*rédaction décembre 2008



29 commentaires:

  1. Sivousavezbesoindekoikeusseussoi

    Dites le tout de suite, vous ne les reverrez pas

    Syn. : appellesquandtuveu

    Ne pas tomber dedans ! Ne pas tomber dedans !

    RépondreSupprimer
  2. Lu avec un grand sourire après avoir pas mal chialer en regardant le documentaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à vous d' être venue ici.
      et tant mieux si ça vous fait sourire , moi aussi ça m'avait fait marrer de l'écrire, et on ne me croyait pas pas toujours quand je le disais :-)

      Supprimer
  3. ça m'a fait du bien de lire le lexique , je m'y suis retrouvée....le documentaire est fort...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour et merci ... pourquoi pas ? fallait oser bien sûr !!! Entre personnes qui traversent le veuvage, il est possible de parfaitement se comprendre. Et puis comme je dis parfois à mes amis : le veuvage au quotidien n'est pas un métier de tout repos !!!

    RépondreSupprimer
  5. merci à vous.
    Le réalisateur s'appelle Didier Dematons et a mis beaucoup d'acuité,d'intelligence, mais aussi de temps et d'efforts pour réaliser ce documentaire, qui vous a amenée jusqu'à moi en parlant de nous . Alors vous pouvez le remercier aussi!!

    RépondreSupprimer
  6. Merci, merci et encore merci pour votre témoignage dans ce documentaire. La découverte de votre blog me permet de me sentir bien moins seule dans cette rude épreuve qu'est le veuvage. J'ai parfois l'impression de me lire, c'est réconfortant et bizarre à la fois: je pleure mais ce sont des larmes apaisantes.... 35ans, veuve depuis + de 3ans.

    RépondreSupprimer
  7. Michèle, à Nîmes3 février 2014 à 16:22

    J'ai vu, très émue, votre témoignage dans le documentaire, et je me suis mise à la recherche de votre blog.
    Merci !

    RépondreSupprimer
  8. Bon, moi je n'ai pas vu le doc. C'est une amie (une vraie) qui m'a donné un article d'un vieux télé obs (janvier), lequel parlait du doc et citait votre blog. Et me voilà, veuve depuis presque 4 mois, à lire votre abécédaire en regrettant de n'en n'avoir pas été l'auteure.
    Est-ce qu'on peut dire à quelqu'un : "bienvenue chez les veufs" ?
    Putain de vie. Le parcours va être long, je le sens !
    Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, je ne vous dirai pas bienvenue chez les veufs...

      mais juste merci d'être passée ici !

      Supprimer
  9. J'aurais dû commencer par lire le titre, qui finalement en dit long sur le reste...combien je suis déçue...j'avais un réel intérêt à venir lire ce "lexique"; mais non, même après des années, peu importe le temps, il y a des choses qui ne peuvent se penser sous l'angle de la dérision, sous peine de devenir insulte, même sachant que ça n'a pas été conçu en ce sens.
    De plus, il y a des choses qui ne se peuvent vivre que seul(e), et ça on ne le dit, dira jamais assez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en effet ça se vit seul (e). Ne pas en parler...dans tous les cas, écoute qui veut bien écouter. Et que vous dire, à part que je pense sous l'angle que je veux?
      Mais il y a autre chose...ça insulte qui, ou quoi, au juste?

      Supprimer
  10. Bonsoir, Merci à vous pour ce lexique dont la lecture m'a déclenchée des rires, et même un fou rire. Votre lexique, il me parle, et ces éclats de rires sont les fruits de ce que je (re)connais dans vos définitions.
    Le rire m'est une balise, et quand je la vois je suis heureuse et une comme ça, ça soulage des sales quart d'heures passés. Je suis venue déjà vous lire il y 6 mois, et avait tenté de vous remercier. Je ne pouvais pas encore, fatiguée, dans la torpeur du décès de mon ami. Là déjà, j'étais touchée par votre vivacité; votre blog me donnait des moments de répits, (presque de repos "du moi dévasté") , je regarde vos photographies aussi . Merci encore.

    RépondreSupprimer
  11. et bien c'est la bonne chose du jour d'avoir fait rire quelqu'un !!
    je me sentais drôlement morose, et je me demande régulièrement si je dois encore laisser ce blog ou le mettre à la benne.
    Merci d'avoir eu la banane, ça me la redonne !

    RépondreSupprimer
  12. Une banane en appelle une autre... La banane ça circule alors! c'est bien beau, c'est espiègle sous sa peau. Pour le blog, s'il ne vous pèse pas trop, ne me mettez pas à la benne, il est merveilleux pour l' égarée -du net que je suis -, et en lisant les commentaires plus haut, il en a touché d'autres égarées; je pense par votre sens de "prendre les choses à bras le corps". Ici les tabous tombent et cela fait du bien. Bien le bonsoir. Violetta

    RépondreSupprimer
  13. Non, ne mettez pas ce blog à la benne, please, please. Je pleure depuis 1 mois toutes les larmes de mon coeur, parce que son coeur à lui de battre s'est arrêté, le 22 fevrier à 36 ans... Votre blog c'est une petite pépite qui m'a consolé le temps d'une soirée. J'avais l'impression de me lire, et de tout revivre, sans tabou oui, sans mélo gnangnan.... Pffff, que le chemin va être long. Il ne manque qu'un petit lien FB sous chaque article pour que je puisse liker et encore liker, et ainsi faire passer un message pleins "de sous entendus" à mon entourage... Je suis encore soi-disant en phase de déni (mort subite oblige), mais je prends le temps de vous écrire et vous dire merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et bien ça y est, le lien FB, c'est fait, sur le côté !

      Supprimer
  14. J'ai cherché, encore cherché, mais je n'ai pas trouvé le documentaire pour le visionner. Il y a des soirs comme celui-là où ça m'aurait fait le plus grand bien... Gros craquage oblige. Se sentir un peu moins seule... Dans cet état de "petite folie"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Annelise
      le deni, n'importe quoi.laissez les soi-disant dire, et foutez vous en.
      le documentaire si vous avez besoin de le voir, il faut le demander à cocottes minutes productions, ou bien à France 3 rhônes alpes, le titre c'est Seuls, du jour au lendemain (ouais, chsais)
      je vous embrasse

      Supprimer
  15. Je viens de voir le doc. J'ai couru sur votre blog pour découvrir le lexique! J'ai été interpelée par le mots "drap"! J'ai mis longtemps avant de les changer! A qui aurais-je pu le confier? Merci pour votre témoignage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, cette affaire de draps...
      et là, 7 ans apres , il faudrait que je change le matelas.
      et je n'y parviens pas.

      Supprimer
    2. En fait, je me suis reconnue dans plusieurs définitions du lexique!
      Je n'ai pas encore fait un si long chemin : 6 mois demain! Même si, pour moi,ce n'est pas "du jour au lendemain" (+ de 3 ans de maladie et d'accompagnement!), on n'accepte pas + facilement, on se révolte! Commentaires bienveillants: "Mais, tu devais bien t'y attendre??!!" Eh bien, ça n'aide pas au moment de la séparation !
      Ce qui m'aide à avancer: les échanges avec ceux et celles qui vivent la même chose. D'où le bienfait du doc et de votre blog découvert par hasard! Merci!

      Supprimer
  16. Bonjour, J'ai regardé le documentaire et ai finalement trouvé votre blog. J'ai 48 ans et fais donc partie de la tribu des veuves précoces depuis 10 mois avec un ado de 13 ans. Mon mari est mort d'un arrêt cardiaque à 46 ans. Je sais que je vais continuer à lire les échanges sur le blog car on y évoque des sentiments, des situations, des questionnements qui, je crois, sont particuliers à ceux qui ont des enfants à la maison, travaillent, se demandent comment poursuivre leurs vie. Je m'exprime mal mais je veux dire par là que cet état n'est pas comparable ni avec ceux ou celles qui ont divorcé ni avec des veuves ou veufs plus âgés qui sont allés au bout de leurs vies avec leurs compagnons. A plus tard peut-être

    RépondreSupprimer
  17. Ouf! Faut surtout pas perdre son sens de l'humour, même si parfois il est plutôt noir. Ça fait 16 mois et des poussières que mon homme a perdu son combat contre ce foutu cancer. Il s'est battu pendant 2 ans. 2 ans pendant lesquels on a gardé notre sens de l'humour sinon, on aurait sombré tous les deux. Et ça, il ne le voulait pas. Il m'a dit un jour: je veux que tu sois une veuve joyeuse!!! Je suis veuve mais pas encore joyeuse.

    J'ai découvert votre blog en écoutant un reportage qui est passé ici, au Québec et j'ai eu envie d'aller vous lire. Et je me retrouve dans pas mal tout ce que vous avez écrit.

    Merci de me permettre de voir que je ne suis pas la seule (parce que quand ça nous arrive, évidemment, on est les seules à qui ça arrive!).

    Sylvie

    RépondreSupprimer
  18. Je ne suis pas veuve mais la dérision acide de cet inventaire m'avait bien plus il y aun moment déjà, je le relis avec plaisir...J'aimerai être pareillement capable d'humour chlorhydrique ... le deuil d'enfant s'y prête assez mal....mais quelques mots sont communs à tous deuils... Je conseille ce blog à mes copines de forum veuves...alors pas de poubellisation prématurée... il peut encore servir aux fraiches endeuillées! Mamandeuil.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour,
    Je suis sidérée par la justesse des définitions... j'ajoute mon expérience au sujet sur le paranormal, mon mari est décédé depuis 3 mois et depuis frigo, sèche linge et lave-vaisselle l'ont rejoint ...
    Tout pareil quand on me demande comment va ma fille de 6 ans ............
    j'ai vu le doc, je voulais un "mode d'emploi" j'ai surtout compris que chacun avait un chemin différent et que je n'étais pas la seule à vivre cette horreur ...

    RépondreSupprimer